Faut-il bétonner Nivelles ?

Je reviens sur le projet « Récollet » décrit avec photos dans un article précédent.

Je suis assez surpris que Ecolo, participant à la majorité communale, soutient le projet consistant à supprimer la seule zone verte du centre-ville, le parc des Récollets et le bâtiment historique de l’ancien couvent pour en faire un ensemble de logements et de bureaux. Près de 72 logements y sont prévus, avec un parking privé en sous-sol de 105 emplacements. Le parking public actuel sera également supprimé, ce qui va compliquer outre-mesure la mobilité à Nivelles.

Lors de cette réunion d’information, il n’a pas été question de plan d’aménagement d’ensemble, coordonnant les multiples développements immobiliers dans Nivelles. A quand une politique réellement logique et « écologique » ? Le Bourgmestre souhaite, avec raison, supprimer les chancres urbains et densifier le centre-ville plutôt que la campagne environnante. Mais cela doit-il se faire au détriment de notre cadre de vie ?

Christian

One Reply to “Faut-il bétonner Nivelles ?”

  1. Evelyne Stinghlamber-Van Pee dit : Répondre

    En 2007, le cdH a insisté pour que la Ville rachète ce bâtiment remarquable et très significatif pour l’entrée de Nivelles. La Ville l’a alors racheté, mais, hélàs, n’a jamais poursuivi une réelle intention de le réhabiliter. Le bâtiment a continué à se dégrader. Et faute d’accord sur les travaux à réaliser et un projet concret d’ affectation, la Ville a alors décidé de le revendre en 2016.
    Détail important : la Ville n’a jamais été propriétaire de l’espace de parc en bordure de la rue de Saintes (platanes). Celui-ci appartenait à la Régie des Bâtiments qui l’a vendu au promoteur, après que celui-ci ait acquis les Récollets. Les conditions de la vente stipulent bien l’obligation de garder les éléments patrimoniaux remarquables, après avis du Musée communal et du Service du Patrimoine de la Région Wallonne.
    Nous pensons que la Ville a bien sûr son mot à dire sur le devenir de ce bâtiment et surtout sur le permis qui serait éventuellement accordé un jour. Il est essentiel que les citoyens et tout particulièrement les riverains se mobilisent pour faire entendre leurs voix. Actuellement, rien n’est encore acquis pour le promoteur…
    Evelyne Stinglhamber-Van Pee

Laisser un commentaire